Menu Fermer

Technologies et innovations

Publics : Physique-Chimie, Sciences et Vie de la Terre

Depuis la pompe à vapeur jusqu’à l’usage actuel des drones en intervention, les sapeurs-pompiers ont toujours mis à profit les évolutions technologiques pour améliorer les secours apportés à la population. Ils possèdent donc des notions scientifiques indispensables tant à l’utilisation de leurs matériels qu’à la compréhension des phénomènes observés dans l’exercice de leurs missions.

POMPE A VAPEUR “LE RHÔNE”

Fabriquée en 1893 par la société Shand-Mason de Londres, cette pompe à vapeur est baptisée “Le Rhône” par les  sapeurs-pompiers de Lyon. Elle est équipée de deux cylindres-vapeur qui actionnent deux pistons-pompes verticaux. Cette disposition lui assure une grande stabilité pendant sa mise en batterie qui demande huit à dix minutes de chauffe. Elle débite 1500 litres d’eau par minute à huit kilos de pression. Un départ nocturne demande parfois plus d’une heure pour obtenir la pression de vapeur requise.

APPAREIL DU DOCTEUR COT

En 1930, le commandant Charles Cot, médecin-chef des sapeurs-pompiers de Paris, crée un appareil de réanimation pour secourir asphyxiés au monoxyde de carbone, noyés et électrocutés. Il reproduit les méthodes manuelles de respiration artificielle en refoulant le diaphragme et les poumons avec un piston. Un plan incliné reçoit la victime allongée sur le ventre. Il oriente tête et thorax selon ses symptômes : les asphyxiés sont surélevés, les syncopés sont inclinés. Cet appareil est utilisé par les pompiers lyonnais dès 1931.

Aller au contenu principal